Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pamalach de Read'Em All

9 Février 2020

Cinquième entretien ! Pamalach, tête pensante de Read'Em All (chaine youtube sur les livres de métal) nous livre ses moments de concerts.

Salut Pamalach, merci d'avoir accepté mon invitation ! Pour commencer, combien fais-tu de concerts par an ?

Merci à toi pour ton invitation ! Je fais déjà moins de concerts sachant que j'ai une famille, du coup j'ai beaucoup diminué et je suis à une petite dizaine de concerts par an. Avec au mieux, un festival par an. 

Tu calques ton choix, sur tes préférences, ce que tu n'as pas vu ?

En règle général, ce qui fait me décider c'est quand je vois une affiche avec un groupe que je n'ai jamais vu, c'est ce déclic qui me fait choisir. Ou si c'est également la dernière tournée d'un groupe, s'ils jouent un album particulier en entier, si la salle est spéciale, un gros groupe dans une petite salle. Il y a beaucoup de paramètres qui jouent. 

Et puis, je suis assez éclectique dans mes goûts donc si je suis plus dans une période hardcore ou death, si je vois passer Agnostic Front ou Suicidal Tendencies, je vais y aller. Ce genre de groupes, tu as rarement de mauvaises surprises !

Quelles sont tes premiers souvenirs de concerts ? D'un point de vue général ainsi que dans le métal ?

Je suis natif du sud-ouest de la France (actuellement je vis en Ile de France) d'une petite ville qui s'appelle  Carmaux (située dans le Tarn NDLR). Cette ville, c'était un creuset du punk. Et à fin des années 80 et au début des années 90, j'ai grandi avec de nombreux concerts de punk : Parabellum, Les Sheriff, Les Garçons bouchers, OTH... Ces groupes venaient jouer à Carmaux donc il y avait de nombreux punks qui gravitaient pour les soirées. J'ai baigné dans cette culture alternative. Le tout premier concert sérieux, c'était les Thugs avec Hoax là-bas donc. On m'y avait traîné, à l'époque j'écoutais plutôt du hardcore et les berus.

Et pour le métal, c'était Paradise Lost à Toulouse au Bikini en 1997 pour la tournée One Second. C'est aussi dans cette salle que j'ai fait la plupart de mes premiers concerts. J'en garde un super souvenir ! C'est la première fois que je retrouvais les métalleux, à Carmaux c'était des punks et des coreux, tout le monde en noir. Le groupe avait terminé par un super final avec les vieux morceaux. Et puis on les avait tous vus dans la salle, on les avait rencontrés, j'avais parlé à Mackintosh, il m'avait parlé de sa technique de tapping à la guitare, Nick Holmes était au bar. Tu vois ces mecs à ta "portée" alors que tu les voyais dans les magazines. Super souvenir ! J'en m'en rappelle comme si c'était hier !

Quel est ton rapport aux festivals ? Tu préfères ceux qui sont plus généralistes ou spécialisés ? 

A Carmaux, à l'époque (j'y reviens toujours), il y avait un gros festival très éclectique où tu pouvais voir Treponem Pal, Muse, Negu Gorriak, Noir Désir... Il y avait des trucs que j'aimais bien, mais quand j'ai découvert les festivals de métal, c'est autre chose !

Au Hellfest, tu trouves aussi du hardcore, du doom, du death, des groupes plus mainstream et d'autres plus pointus. Les premières éditions du Hellfest, j'étais client de tout !

J'aimerais bien en faire un cette année, il est dans l'Aveyron, il s'appelle le Violent Apes et il spécialisé grind-crust. 

Le Violent Apes qui à lieu à la Ferme de Mauriac, à coté de Villefranche-de-Rouergue dans l'Aveyron

Ce n'est pas le festival qui est dans une ferme c'est ça ?

Oui ! La Ferme de Mauriac. 

J'en avais parlé avec le chanteur-guitariste de Skeletal Remains, le groupe de death old school, ils y étaient passés juste après le Hellfest lors de l'une de leurs premières tournées européennes. C'est assez improbable d'aller faire un concert là- bas alors que tu es de Los Angeles (rires) !

Oui c'est vrai que c'est atypique, apparemment en plus ce sont des mecs de Paris qui organisent le festival. Les mecs descendent et tout, c'est un trip quoi. J'aimerais vraiment le faire, on m'en dit que du bien !

Tu as des souvenirs particuliers de festivals ?

Oui, des rencontres incongrues et des concerts extraordinaires. Iommi, Geezer et Ozzy qui jouent Black Sabbath, des morceaux comme cela, tu as conscience de vivre un moment unique, le poids de l'histoire. Toute une émotion, c'est la fin et c'est probablement la dernière fois que je les vois, on arrive à la fin d'un cycle. Ce concert-là, j'avais été traversé par un truc alors qu'en général je n'ai pas les idées qui me traversent. 

Il y a d'autres festivals que tu aimerais faire ?

Oui, le Violent Apes du coup, mais aussi le Xtrem festival (festival punk hardcore  avec aussi quelques groupes de métal qui à lieu au Cap'Découverte à Blaye-les-Mines à côté de Albi NDLR), mes potes me tannent toujours et je suis originaire du coin, le Motoculteur aussi, je ne l'ai jamais fait. Si tu me donnes un chèque en blanc, je vais partout (rires) ! Au Pyrenean, au Roadburn, je ne suis pas difficile et j'arrive toujours à trouver un truc ! 

Des groupes t'ont-ils visuellement impressionnés, par l'utilisation de la lumière, de projections  ?

Oui ! La première fois que j'ai vu Rammstein au Download en 2016, j'y étais allé exprès alors que c'est un groupe que j'ai commencé à écouter avec Shensucht (le deuxième album NDLR). Et puis, je les ai revus peu de temps après au Hellfest et je me suis pris une baffe. C'est hyper carré visuellement ! Till qui fout le feu à la marmite !

Rammstein lors de l'interprétation live de Mein Teil

Y a-t-il des groupes qui t'ont marqué par leurs énergies ?

La première fois que j'ai vu Suicidal Tendencies, j'étais bien fan et on m'avait prévenu, Mike Muir c'est un frontman comme il en existe peu. Maintenant, il a pris un peu de l'âge mais il a encore bien la patate ! Quand ils commencent War Inside My Head et qu'ils enchaînent You Can't Bring Me Down et tout cela, t'es devant et tu es porté par une énergie folle et tu ne vois pas passer le concert ! 

Il n'y a pas très longtemps, j'ai vu Walls Of Jericho, là aussi c'est quelque chose. Cela faisait longtemps, que je ne m'étais pas autant défoulé dans le pit ! J'ai fini avec un coquard et j'étais content (rires) ! En général, tous les trucs de hardcore: H2O, Ignite, Vision Of Disorder, Agnostic Front, Sick Of It All. Tu ne restes pas au fond les bras croisés à ce genre de concert sinon tu y perds 50 % du plaisir, il faut aller dans le pit (rires) ! 

Es-tu déjà allé voir des concerts à l'étranger ?

Oui ! J'étais spécialement descendu à Madrid pour voir Rage Against The Machine, dans un festival. J'étais content de voir Rage et de tester le public espagnol, parce qu'il est réputé comme étant le meilleur d'Europe. L'ambiance était vraiment bonne, tu le retrouves difficilement en France. 

Affiche du concert de RATM à Madrid

Est-ce que tu t'es déjà privé de voir certains groupes en concerts par peur d'être déçu ?

Cela me l'a fait pour Slayer parce que je les ai vus dans d'excellentes conditions, dans un club à Toulouse. C'était génial ! Je les ai revus quelques temps après et je n'étais pas chaud, ils ont commencé à joué et je me suis dit cela ne va pas être bien. Bostaph (le batteur de Slayer NDRL) avait joué comme une merde, ce qui est assez rare parce que c'est un bon batteur. Et je n'ai pas kiffé, ce n'était pas terrible.

Je n'ai jamais fait la démarche de ne pas aller voir un groupe parce que j'avais eu une superbe bonne expérience mais j'ai de mauvais souvenirs de certaines performances de groupes que j'ai vu après coup et où j'ai été déçu, Machine Head par exemple. Je les ai vus au tout début de leur carrière, à l'époque de The More Things Change, ils avaient fait un concert super hardcore avec des reprises de Cro Mags... Quelques années après, autant te dire que ce n'était pas tout à fait pareil (rires) !

Est-ce qu'il y a certains groupes qui ont arrêté ou splitté que tu es content d'avoir vu ?

Oui, j'ai vu Entombed à la bonne période, à l'époque de To Ride, Shoot Straight and Speak the Truth. C'était du death'n'roll, à la fois hyper death et avec une énergie rock'n'roll. Je suis vraiment content de les avoir vus ! Down, que j'ai vu "tôt" et ils faisaient des concerts que maintenant ils ne font plus ! 

L'un de mes grands regrets, c'est de ne pas avoir vu Sepultura avec Max Cavalera, c'était l'un de mes groupes préférés quand j'étais ado et j'ai loupé de peu un concert d'eux avec Max, et je l'ai toujours regretté. Même si ils se reformaient, Max dans l'état où il est, c'est plus comme à l'époque.

Y a-t-il certains groupes que t'aurais aimé voir à certaines époques ?

Pleins ! Metallica en première partie de Venom à Toulouse, à l'époque de la sortie de Kill'Em'All. Un audio est sorti récemment et il te rend dingue ! Tu te dis j'aurais trop aimé être dans la salle à ce moment-là. Tous les groupes de ton enfance, Sepultura à Belo Horizonte ou même Slayer à leur débuts. Les premières dates parisiennes de Kreator, Sodom ou même Judas Priest à la fin des années 70. Cela devait être extraordinaire ! Je pourrais t'en parler pendant des heures des groupes à voir dans leur contexte. 

Est-ce que tu as déjà était impressionné par le charisme de certains chanteurs et musiciens ? Au point d'être captivé, absorbé !

Il y en a plein ! La première fois que j'ai vu Metallica en 1996, James Hetfield s'il est là ce n'est pas un hasard. Dans un autre style, Chino Moreno de Deftones aussi. Je les ai vus assez tôt dans leur carrière, il dégageait un truc dans sa manière de manger la scène. Phil Anselmo avec Pantera à Paris en 1998, avec son t-shirt Darkthrone tout dégueulasse et les cheveux crades. Quand il arrive et qu'il entame Walk, c'est incroyable, il dégageait une animalité sur scène ! Vraiment impressionnant de le voir arpenter la scène ! 

Y a-t-il des artistes ou groupes qui sont décédés que tu es content d'avoir vu et d'autres que tu aurais aimé voir ?

Pantera du coup. Type O Negative et Carnivore c'est un grand regret, j'appréciais beaucoup Peter Steele. Alice In Chains avec Layne Stanley, j'ai arrêté d'écouter quand il est mort. Dissection aussi, quand tu vois les images, il y a une sorte d'aura maléfique et d'occulte tout autour. 

Y a-t-il des groupes que t'adore sur album et pas en live ?

J'ai vu Enslaved assez tôt dans leur carrière, au mois de juin au Bikini à Toulouse. Il y avait une chaleur à crever ! Ils sont arrivés avec leurs costumes de vikings, tu voyais qu'ils souffraient, on était en short et en débardeurs et on avait chaud, alors pour eux ! Le concert, ils le subissaient ! Tu avais une sorte de décalage et tu ne rentrais pas complètement dedans ! Le black métal si tu as un facteur qui te fait "sortir" du concert, cela n'est pas possible, en tout cas pour moi.

La première fois que j'ai vu Nile, à l'époque de leur premier album, c'était dans un club et j'en ai un souvenir extraordinaire, on s'est pris une torgnole ! C'était vraiment très impressionnant parce que ce n'était pas si courant les groupes aussi brutaux avec une telle aura ! Toutes les fois où je les ai vues après, pourtant j'adore sur album, il manquait quelques choses alors que c'était très bien interprété ! 

Beaucoup de groupes de métal extrême. Behemoth, je les ai vus aussi assez tôt dans leur carrière, c'était hyper méchant et après même si c'était bien, pareil ! Rotting Christ aussi ! J'ai vu un concert d'eux, la guitare du chanteur s'est débranché et il y avait rien qui sortait ! Cela à duré plusieurs minutes ! C'était ridicule (rires) !

A contrario, des groupes que t'adore sur scène et pas sur album ?

La musique électronique, j'en écouterais pas chez moi, mais si je suis dans un bon état d'esprit, en plein air ou dans un festival,  je peux triper dessus. 

As-tu déjà suivi des groupes en tournées ?

Non, quand tu attends un groupe depuis longtemps et que tu le vois sur scène et que c'est bien, je n'ai pas spécialement envie de le revoir une deuxième fois. Quand tu lisais les magazines, il y avait des articles avec des journalistes  qui suivaient les groupes en tournées. Ils écrivaient que certaines choses assez spontanées que tu voyais, en fait c'était répété pleins de fois sur la tournée ! Par exemple, Phil Anselmo qui tombe bourré à chaque fin de concert, en fait il te fait cela  sur toutes les dates ! Cela te casse le truc ! Oui, du coup garder ce côté "magique". 

Tu as déjà vu des concerts dans des stades ?

Oui, j'ai un pote qui m'a emmené voir Guns N' Roses au Stade de France. C'est un groupe que j'écoutais quand j'étais jeune et comme beaucoup je n'ai pas vu la formation originelle. Là à ce concert il y avait Slash, Axel... J'avais toujours refusé d'aller au Stade de France pour un concert et un pote m'a fait la surprise pour mon anniversaire en m'offrant la place ! J'étais hyper content ,mais un stade, c'est particulier.

 

Y a-t-il des groupes qui ne se produisent pas sur scène que tu aimerais voir en concert ?

Oui, le groupe Slugdge qui mélange du death, du black, des éléments un peu atmo... C'est un groupe qui déboîte tout et qui a des thématiques assez folles. C'est basé sur les limaces ou les batraciens (rires) ! J'aurais adoré voir Bathory, Darkthrone évidemment !

As-tu vu des concerts dans des lieux atypiques ?

J'ai vu un concert au find fond de l'Ariège. Il n'y avait pas de commerce, pas d'éclairage. Une atmosphère très bizarre, pleins de mecs chelous comme tu en vois rarement dans le métal. Il y avait des groupes de death et de thrash. Une ambiance sulfureuse, vraiment particulier.

Quel est ton pire concert, que ce soit en terme d'audience ou de prestation, voire les deux ?

J'avais des potes qui étaient aller voir Dream Theater à Toulouse. Et Dieu sait que je n'aime pas ce groupe. Ils m'avaient dit : "allez viens, tu vas voir ça joue"; je me suis laissé convaincre. J'arrive et c'était sold-out, j'arrive à choper une place au marché noir que , forcément, j'avais payé un bras ! Et quand le groupe a commencé à jouer, je me suis dit pour quoi tu as payé pour cela ?! Et cela a duré une plombe, c'était un calvaire. C'était blindé, il faisait chaud, que des progeux à lunettes venus voir Petrucci ! A la fin, je convulsais, mais cela s'arrête jamais ! J'avais un pote, professeur de guitare, qui est venu me voir à la fin, il m'a dit : tu as vu le solo de guitare, j'ai failli pleurer quand il a joué. Et ben moi aussi, j'ai failli en pleurer parce que je me demandais pourquoi tu as payé pour voir ça ! Tout m'a saoulé, les chansons, le public ! 

As-tu déjà assister à une osmose entre le public et le groupe ?

Jane's Addiction, je ne suis pas ultra fan mais le jour où je les ai vus sur scène, il s'est passé un truc ! Alors que c'est plutôt une musique groovy, pas forcément spirituelle. J'étais venus dubitatif pour voir ce que cela aller donné, cela reste un superbe souvenir.

Tenacious D au Trianon aussi. Grosse ambiance et grosse communication avec le public. Le groupe n'était jamais venus en France et c'était vraiment un concert exceptionnel !

As-tu vu des concerts dans d'autres styles de musique ?

Oui j'ai vus des concerts de rap, de reggae. Il n' y a pas grand choses qui me rebute en live. Il faut vraiment que cela soit très expérimental ou alors avec des ambiance de merdes. Je suis assez curieux de tout. 

Ton Top 10 de concert ?

- Pantera à Paris en 1998 : c'était extraordinaire ! Cela faisait des années qu'ils n'étaient pas passés. Les mecs chantaient les chansons et slammaient dehors donc quand cela commencé, cela était à burne ! Ils avaient joué 1h15, et puis tout le poids de l'histoire derrière.

- Metallica pour la tournée de Load : tout le monde croyait qu'ils allaient faire un concert mou du genou. Puis, ils avaient commencé par So What ? puis enchainé par Creeping Death , et c'était à l'époque où ils thrashaient quand ils voulaient ! Ils avaient terminé par Am I Evil ?, Last Caress et Overkill  donc gros gros concert ! Et puis la première fois que tu vois James Hetfield en vrai, cela pose !

- Deicide au Bikini à Toulouse : Glenn Benton qui était dans le public, avant le concert, en fumant un énorme pétard ! Il avait une aura maléfique et sa gueule de fou furieux et sa croix renversée sur la gueule ! Il y avait encore les frères Hoffman à la guitare. Le public était bien agressif, déjà pendant les premières parties. Et quand Deicide est arrivé public déchainé, Benton arraché. D'ailleurs, il n'arrêtait pas de se manger le micro en pleine gueule et le roadie tartinait le public pour qu'ils ne montent pas sur scène. Le concert de death, la bagarre, la vraie !

- Slipknot au Bikini à Toulouse : première tournée en France, concert cout incisif, violent. Il y avait tout l'intelligentia toulousaine qui était venue voir la bête, beaucoup étaient critique : "ouais cela ne joue pas terrible" ; d'ailleurs le public insultait le groupe, il y avait un truc agressif. Je me suis dit ce n'est pas une arnaque, il se passe quelque chose avec ce groupe. Je les ai revus après et c'est différent (rires) ! 

- Black Sabbath au Hellfest en 2014 : quand ils jouent Iron Man, War Pigs... Tu as toute l'histoire qui te traverse, c'est extraordinaire. 

- Venom au Fall of Summer en 2014 : je ne les avais amais vus, l'entrée de concert sur Black Métal, monumental ! Ils étaient hyper motivés, j'avais parlé avec l'organisatrice et elle m'avait dit que si les mecs tu les faires venir, il faut les motiver, leur parler d'un projet... Concert super ! J'avais eu l'impression de voir un Venom méchant, comme ce que cela pouvait donner dans les années 80.

- Slayer au Phare à Toulouse en 2012 : c'était avec tous les potes, on avait dépassés la trentaine, on écoutait Slayer depuis qu'on avait 14 ans donc on était super motivé ! Concert extraordinaire ! Il s'était passé un truc, le groupe était arrivé sans limite de décibel ce que la salle avait refusé ! Ils ne sont pas entendus, le groupe commence et un son radio tout pourri ! Je me suis dit putain ils ne vont pas jouer avec un son comme cela ! Tous les mecs du public faisaientt les signes stop avec leurs bras, ils ont joué 3-4 morceaux comme cela et après ils ont remis le son à fond et le concert a pris son envergure par la suite. Tom Araya à la fin qui fait le signe stop avec ses bras (rires) ! Et puis Slayer, cela reste un mythe. 

- Motorhead : la première fois que j'ai vu Lemmy, pareil cela fait quelque chose ! La légende, toute l'histoire qu'il a derrière lui ! Un peu ce que doit être le métal, du moins ce qu'il représente pour moi. Ce côté sauvage, intègre et puis passionné et fidèle à ses racines. Je les ai vus plusieurs fois, la dernière fois à Paris où Lemmy était affaibli c'était assez triste quand même.  Sur scène, cela rester quand même un truc de fous ! 

- Morbid Angel : pour tout ce qui porte l'histoire du death métal. Tu vois cette machine de guerre qui a une aura sulfureuse que Cannibal Corpse a perdu quand Chris Barnes s'en est allé. Que ce soit avec Tucker ou David Vincent. Tu as un côté menaçant, inquiétant. 

- Suicidal Tendencies : pour l'énergie, le charisme de Mike Muir,  tous les prolos hardcore. Un souvenir live de dingue.

Mike Muir de Suicidal Tendencies

Tu as des anecdotes à partager ? 

Au concert de Deicide à Toulouse, le public était vraiment chelou. Quand les frères Hoffman sont venus faire le soundcheck personne parlait trop parce que les mecs faisaient méchant. Quand certains gueulaient pendant les balances, les mecs les regardaient direct et ils baissaient les yeux ! Il y avait un mec qui avait passé tout le concert dos à la scène et au groupe, il faisait que gueuler. Il connaissait toutes les paroles du groupe et à aucun moment il s'est retourné pendant le concert ! Le mec était tellement atypique que Benton, qui n'est pas un joyeux drille, s'est arrêté pour se demander c'est quoi ce mec ! A ce concert, tu as ce petit truc où te dit qu'on est quand même dans un style de musique où se passe quelque chose que tu n'oublies pas !

Merci à Pamalach pour sa bienveillance et sa gentillesse !

Entretien réalisé le 31 janvier 2020

Read'Em All : https://www.youtube.com/channel/UCQtIG8Ttj_3GlH2CvymjLGg

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article